L’économie sociale chez les Premières Nations

14
jun

Puiser à la source de son identité culturelle

Pour les Premières Nations (PN), l’identité culturelle se définit principalement par son lien au territoire, par les connaissances et savoir-faire issus de celle-ci, ainsi que dans les langues, gardiennes de ce patrimoine, et qui témoignent de l’histoire transmise de générations en générations via la tradition orale (récits et légendes). Dans la conception idéologique des PN, la Terre est la mère de tous les êtres vivants. C’est pourquoi les aînés conçoivent le territoire comme étant un bien aussi important que les êtres, car le territoire protège, nourrit et fait vivre le monde.
 
La solidarité, le partage, l’autonomie personnelle, le respect des écosystèmes et du territoire sont des valeurs fondamentales chez les autochtones. Ces valeurs attachées à l’économie sociale se confondaient déjà aux valeurs préconisées jadis par les Premières Nations. Historiquement, les structures sociale et culturelle des populations autochtones fonctionnaient sur la base de la collaboration et de la coopération. Dès lors, les autochtones assuraient leur subsistance en coopérant les uns envers les autres. En petit ou en plus grand groupe, chacun avait son rôle dans le fonctionnement économique, social et culturel du clan familial ou de la communauté. La coopération a ainsi joué un rôle très important pour la survie des populations. Par ailleurs, les autochtones accordent une grande importance au groupe et à l’harmonie collective.
 
À ce jour, les liens entre l’économie sociale et les Premières Nations sont de plus en plus mis en valeur car, nous osons dire que l’économie sociale s’inspire de la vision des Premières Nations. Sans nécessairement nommer le terme économie sociale dans les actions économiques des communautés autochtones, les valeurs et les retombées envisagées par les communautés engagées dans le développement local découlent directement des mêmes visées sur lesquelles s’appuient les fondements de l’économie sociale. Aujourd’hui, l’économie sociale s’inscrit dans un contexte où le développement sociocommunautaire trouve sa source dans une démarche misant sur la démocratie, la coopération (partenariat), la créativité et la prise en charge des PN. Par ces valeurs sociales et culturelles, similaires aux valeurs ancestrales des autochtones, l’économie sociale devient pour les PN un modèle de développement où leur culture et leur identité sont les éléments d’ancrage vers l’atteinte des objectifs de développement socioculturel et économique de leur communauté.

 

Biographie de la collaboratrice

Karine Awashish, de la Nation Atikamekw originaire de la communauté d’Opitciwan en Haute Mauricie. Elle est conseillère en économie sociale des PN et coordonnatrice de la Table régionale en économie sociale des PN du Québec.