Outiller l’avenir aujourd’hui, c’est se propulser encore plus loin

25
sep

Le soleil brillait à pleins feux la journée où ma Beetle et moi avons traversé les chemins campagnards de la belle municipalité de Saint-Maurice pour visiter une des quatre installations du Centre de la Petite enfance Flocons de rêve. Dès mon arrivée, j’ai senti que la propulsion s’appliquait parfaitement à l’entreprise en voyant une partie du bâtiment en chantier de construction pour de futurs agrandissements. Les enfants s’amusaient à l’extérieur et profitaient des derniers instants de chaleur avant que la fraicheur de l’automne les ramène aux épuisantes étapes des bottes, du manteau, des mitaines et de la tuque…

Suite à l’accueil chaleureux de l’équipe administrative du CPE, on m’a fait visiter les locaux et le nouvel agrandissement qui représente parfaitement l’univers de l’enfance. On y retrouve des murs colorés qui apportent une ambiance créative, apaisante et relaxante.

Des projets à grand coup de pelle !

À l’arrivée de Sylvie Courchesne comme directrice générale en 2007, un redressement majeur s’est mis en place pour l’entreprise. Durant les premières années de son mandat, les installations de Saint-Maurice, Sainte-Anne-de-la-Pérade et Sainte-Geneviève-de-Batiscan ont eu droit à des agrandissements qui étaient nécessaires pour répondre à la demande pressante. En avril 2014, le CPE Flocons de rêve ouvrait une nouvelle installation à Saint-Narcisse. Depuis 2007 le CPE a vécu une croissance impressionnante, il est passé de 45 places pour trois installations à 101 places pour quatre installations. Le CPE Flocons de rêve est aussi agréé à titre de bureau coordonnateur (BC) des services de garde en milieu familial pour tout le territoire de la MRC des Chenaux. « Nous sommes peut-être un peu plus discrètes, mais l’équipe travaille toujours très fort pour répondre aux besoins des familles et des enfants en créant de nouveaux projets et en faisant les choses autrement. », partage Mme Courchesne. Leurs installations sont implantées en plein cœur de la ruralité et clairement, cela fait partie de leur plus grande richesse. En plus d’aider à contrer l’exode rural, l’organisme essaie le plus possible d’engager des gens de la région, de servir aux enfants des produits locaux et de faire affaire avec des entreprises locales selon les besoins. 

Propulsion ; synonyme de l’avenir 

Pour Mme. Courchesne, le CPE Flocons de rêve est en soi la définition de propulsion. Chaque jour, les enfants s’accomplissent et acquièrent de nouvelles connaissances qui leur permettront un jour de se propulser dans le monde des grands et de rencontrer certains défis, tel que le défi de la maternelle.

Depuis deux ans, plusieurs projets ont été réalisés pour répondre à certaines préoccupations chez les tout-petits en milieu familial et au CPE en installation. Par exemple, en 2017-2018, plusieurs membres de l’équipe ont travaillé à implanter dans leurs services de garde en milieu familial le projet Croque-Mots. Ce projet fût subventionné par le Ministère de la Famille. L’initiative vise à optimiser la stimulation langagière chez les enfants avant leur entrée à l’école primaire. Un autre projet est né dans les mêmes eaux, mais cette fois-ci, pour les enfants en installation. La lecture partagée a été introduite aux activités du CPE pour amener les enfants à développer des habiletés de langage et à favoriser la découverte et la compréhension de nouveaux mots à travers différents contes. Ces projets ont été très bénéfiques pour les enfants et encore plus pour les éducatrices.

Actuellement, le CPE-BC travaille sur un nouveau projet en ergothérapie pour les services de garde en milieu familial de son territoire. Il s’agit d’un nouveau type d’ateliers ayant pour but d’évaluer les habiletés fonctionnelles des enfants dans différents contextes et de déterminer les facteurs qui facilitent ou qui font entrave à leur développement et à leur autonomie. Le projet permettra d’outiller et d’accompagner les responsables en milieu familial dans leur rôle de soutien au développement de l’enfant et à la création d’environnements favorables au développement de saines habitudes de vie avec l’aide d’ergothérapeutes de l’Université du Québec à Trois-Rivières.

« On se propulse, mais il faut toujours garder en tête une vision à long terme. Par exemple, nous ne croyons pas faire plus d’agrandissements au cours des prochaines années même s’il y a de la demande car nous estimons que la demande restera stable. Il faut savoir se projeter tout en dosant.», explique la directrice du CPE Flocons de rêve. 

Vision. Un mot fort qui dit beaucoup et qui prend tout son sens quand on pense à l’éducation et à l’avenir des tout-petits. Pour n’importe quel type d’entreprise, avoir une vision claire de ses buts et de ses objectifs aide à garder la tête froide tout en rêvant des possibles. Les Centres de la petite enfance étaient un terrain complètement inconnu pour moi et j’ai été agréablement surprise. Les valeurs, l’engagement et la sincérité des membres de l’équipe du CPE m’ont prouvé que notre futur était entre de bonnes mains. J’ai bien hâte de voir ce que ces petites bêtes auront à nous apprendre d’ici quelques années. En attendant, continuons à prendre au sérieux les enjeux de nos régions, de notre province, de notre pays et de notre planète !