Quand la mobilité est au centre des loisirs

30
aoû

J’ai toujours admiré les gens qui parlent de leur profession avec tellement de passion, de bonté et de cœur. Vous savez, ce genre de personne qui prouve que c’est possible de se lever le matin et d’avoir hâte d’aller travailler. Pour ma part, c’est M. David Bouchard, directeur général du Centre Loisir Multi-Plus, qui m’a positivement marqué par sa joie de vivre et son excitation face aux projets menés par le Centre. Maintenant à sa 61 ème année d’existence, le Centre a pris une toute autre allure et continue de s'ajuster aux tendances d'aujourd'hui et à ce qui se fait ailleurs au Québec et dans le monde.

Le Centre Loisir Multi-Plus a d’abord été connu sous le nom du Centre Notre-Dame-de-la-Paix, puisque ce sont les Sœurs de la congrégation des Filles de Jésus, ainsi que le Chanoine Moreau qui ont créé le projet. Implanté dans un quartier plutôt défavorisé, le Centre s’avère bénéfique au bon développement du quartier. La mission des créateurs de l’époque consistait à offrir des activités saines et équilibrées qui contribuent au bien-être des habitants. On peut y retrouver des loisirs de l’époque dont le hockey, le tricot et bien plus. La Ville administra quelques années l’organisation qui sera reprises, en 1985, par les citoyens du quartier. Le projet se transforme alors en corporation sous le nom de Centre Loisir Multi-Plus. Aujourd’hui, on peut y pratiquer plus de 500 activités qui touchent différents secteurs tels que les arts, la musique, le sport, le bien-être, la cuisine, les langues, etc. « On se démarque beaucoup des autres entreprises offrant un service semblable au notre par le dynamisme et la cohésion sociale que l’on retrouve au Centre. On veut que les utilisateurs et le personnel aient du plaisir et que nos activités soient rassembleuses, ce pourquoi nous offrons seulement des cours de groupe », explique M. Bouchard. 

Toujours en s’adaptant à la demande, on peut y trouver autant des ateliers d’introduction à la peinture pour les tous petits que des cours de cuisine pour les ados ou même des cours de Zumba pour les 50 ans et +. « Auparavant, seuls les habitants du quartier côtoyaient le Centre et maintenant, on doit répondre à la demande des habitants de la Ville au complet, c’est vraiment impressionnant ! », partage M. Bouchard.

Une mission qui prend tout son sens

Aujourd’hui, l’entreprise a pour mission d’offrir un service de loisirs de qualité à caractère socio-récréatif, éducatif et économique accessible à la population de Trois-Rivières, ainsi que de promouvoir le loisir comme étant un outil et moyen de développement, de prévention ainsi que d’intégration sociale et culturelle. Avant tout, le Centre a pour but de faire une différence dans la vie des gens de façon positive et durable.

Ayant une clientèle très diversifiée, le Centre doit constamment s’adapter aux besoins et aux particularités de chaque client pour permettre à tous de pratiquer leurs loisirs comme bon leur semble. M. Bouchard soutient qu’il est très important que le Centre offre des loisirs inclusifs. Le loisir doit être au goût du jour, abordable et disponible pour tous. Par exemple, les jeunes suivis par des éducateurs(trices) spécialisés(es) pendant l’année scolaire continuent de l’être pendant leurs camps de jour durant l’été. Ainsi, le Centre essaie d’obtenir des échanges avec le plus d’intervenants scolaires et sociaux afin de continuer le travail qui a déjà été entamé pendant l’année. M. Bouchard explique d’ailleurs que le Centre a mis en place le tout premier programme de loisir en région pour les personnes avec une perte de capacité cognitive, tel que l’Alzheimer. Les ateliers leur permettent de retrouver le sourire et de partager un beau moment avec d’autres personnes qui vivent une situation semblable. Quelle belle initiative!

Mobilité ; essentiel à la résussite

D’une façon ou d’une autre, la mobilité est une partie centrale des actions du Centre Loisir Multi-Plus, et ce, au quotidien. Pour la majorité des gens qui fréquente le Centre, les cours peuvent représenter un nouveau défi. Ainsi, le rôle du Centre est d’être un propulseur, c’est-à-dire d’accompagner une personne dans son cheminement par l’ajout ou le développement de connaissances. Détenant plusieurs partenariats avec la Ville de Trois-Rivières, le Centre rend possible plusieurs types d’activités dans différents espaces, et ce, au même moment. Par exemple, le personnel travaille de pair avec les écoles secondaires, le Cégep de Trois-Rivières et l’Université du Québec à Trois-Rivières afin d’utiliser leurs expertises et leurs installations pour des activités. Le Centre détient entre autres un partenariat avec le CIUSSS de la Mauricie et du Centre-du-Québec pour permettre aux habitants de certaines résidences de participer à des activités directement au Centre Loisir Multi-Plus. Cette initiative permet à des personnes âgées de sortir de l'isolement, de socialiser et de faire des activités dans un milieu plaisant et sécurisant.

Le développement ne fait que commencer

Centre Loisir Multi-Plus. À court terme, ce dernier souhaite poursuivre l’inclusion des enfants ainsi que des aînés vivant avec certains problèmes au quotidien. Cette initiative leur permettrait de sortir de l’isolement et de participer à des ateliers qui leur correspondent. De plus, M. Bouchard souhaiterait développer de nouveaux créneaux d’activités, tel que la participation à des activités de plein air et même liées à l’environnement.

Les histoires à succès du Centre Loisir Multi-Plus se comptent par centaines et je ne suis pas inquiète que cette tendance soit sur une pente grimpante! La passion et le désir de faire du bien aux utilisateurs des services est sans aucun doute la raison pourquoi les gens continuent de fréquenter le Centre de génération en génération.